Ruptureconventionnellecdi.com » Vos droits » Rupture conventionnelle et chômage : Que faut-il savoir ?

Rupture conventionnelle et chômage : Que faut-il savoir ?

Créé en 2008, c’est le moyen de rupture de contrat le plus utilisé depuis quelques années. Très populaire pour ses nombreux avantages et par le fait que vous aurez bel et bien droit au chômage grâce à elle, la rupture conventionnelle n’est possible que pour les CDI. Mais pourquoi est ce que les salariés souhaitant quitter leur emploi ne se tournent plus que vers cette méthode là ? En quoi consiste-t-elle ? Quels sont ses avantages ? Et peut-on bénéficier du chômage ? La rédaction vous détaille le tout dans cet article !

Quels sont les avantages de choisir la rupture conventionnelle ?

Vous souhaitez quitter votre emploi à contrat à durée indéterminée ? Pourquoi ne pas opter pour la rupture conventionnelle, elle qui fait si bon accompagnement avec le chômage ! Mais d’abord, c’est quoi, une rupture conventionnelle ?

Comme cité précédemment, c’est une forme de rupture qui ne peut être envisagée que par les contrats à durée indéterminée. Elle n’est pas considérée comme une démission, mais n’est pas non plus considérée comme un licenciement. Enfaite, c’est tout à fait entre les deux ! Et c’est ça le principe d’un accord. Les deux parties, c’est à dire le salarié et l’employeur vont se mettre d’accord pour mettre fin au contrat de travail courant. Vous devez également savoir si vous être titulaire d’un mandat, que tout salarié “protégé” peut lui aussi signer une rupture conventionnelle. Il existe certaines conditions, et parmi elles, le fait que seule les ruptures conventionnelles qui sont librement consenties par les deux parties seront valables au yeux de la loi. Cela veut dire que vous ne pouvez donc pas imposer vos conditions à votre employeur, au même titre ou il n’a absolument pas le droit de vous imposer les siennes.

Les avantages , maintenant :

  • Aucune reproche : Et oui, comme il ne s’agit pas là d’une démission ou d’un licenciement, c’est donc un accord amiable et aucune faute ne vous sera reprochée.
  • Les libres négociations : Vous pouvez, contrairement au reste des moyens de ruptures négocier librement vos conditions : La durée du préavis, le montant de l’indemnité que vous toucherez .. etc.
  • Vous ne partez pas sans rien : Vous pourrez, grâce à la rupture conventionnelle quitter un poste qui ne vous convient plus sans avoir peur de se retrouver du jour au lendemain sans salaire et sans indemnité.
  • Votre allocation chômage : Vous pourrez bien évidemment tout de suite vous inscrire au pôle emploi pour en bénéficier! Ce n’est une rupture volontaire de contact!

Comment bénéficier du chômage grâce à la rupture conventionnelle ?

Il vous suffit d’adresser une lettre à votre employeur dans laquelle vous expliquerez les arguments. Sachez que vos arguments doivent être logiques et objectifs, dans le cas contraire, vous risquez tout bonnement un refus.

Mais aussi ... ceci :